mercredi 16 novembre 2016

Marrakech-Imi n’Tanoute

GjGE4Imu8smuJKLo2zaxBLI6N94

DSC05850 rrr

De Marrakech à Imi n’Tanoute par la route régionale N 212 sur une distance de 110 km.

******************************************************

 

********************************************************

J’ai quitté la ville ocre, Marrakech, de bonne heure direction la ville de Imn-Tanoute par la route nationale N8 qui passe par la ville de Chichaoua pour l’avant-dernière étape de ce voyage. Mais à 25 km de  Marrakech, j’ai vu une plaque d’une route régionale qui mène à Imn-Tanoute. Cette route n’était pas mentionnée sur ma carte routière. Alors, j’ai décidé de prendre ce raccourci pour gagner du temps et des kilomètres, car j’étais un peu épuisé après ce long voyage de 1500 km qui m’a mené de Kénitra à l’ouest jusqu’à Erfoud au sud-est du royaume.

L’état de cette route régionale est médiocre et les plaques qui indiquent le nombre de kilomètres entre deux villes  sont inexistantes, et malgré mes demandes aux gens que j’ai rencontrés au bord de la route je n’ai pas pu connaitre le nombre de kilomètres qui me restaient car chacune de ces personnes  m’a donné  un nombre différent de l’autre; l’un 60 km, l’autre 40 km et un autre 80 km.  Alors, j’ai décidé de rouler  jusqu’à Imn-Tanoute sans poser la moindre  question sur le nombre de kilomètres qui me restaient à parcourir, et ce détail  qui n’a pas d’importance pour un automobiliste, est très important  pour un cycliste qui veut toujours calculer le rythme de son pédalage sur le nombre de kilomètres qui reste  à faire. 

En plus de l’état de la route, le faux plat montant jusqu’à  la ville de  Imn-Tanoute et la fatigue de 15  jours de route, s’est ajoutée la chaleur d’été: une chaleur du mois d’aout étouffante. Tous ces éléments réunis m’ont poussé  à rouler doucement et à faire plusieurs arrêts pour me reposer, avec un seul avantage sur cette route; c’était les véhicules qui étaient presque  rares et cet  avantage m’a soulagé un peu car si j’avais pris la route nationale N8 qui mène à Agadir, que j’avais fait plusieurs fois, je me serais énervé à cause de la circulation intense et très dangereuse pour un cycliste.

A mon arrivée à  Imn-Tanoute, cette ville que j’ai visitée plusieurs fois à vélo,  au moins une fois par an, durant mon séjour à Smimou dans la région d’Essaouira, je suis allé directement à l’hôtel El Mahata ″la station“  qui se trouve près de la station des taxis et c’est dans cet hôtel que je passais toujours mes nuits chaque fois je visitais cette ville. Le personnel de cet hôtel est habitué à mes visites et il me réservait toujours un accueil chaleureux  en me donnant une chambre plus large et très propre, et comme m’a dit un jour un serviteur, cette chambre est réservée pour les clients prestigieux et aussi pour  le patron, qui vivait à Casablanca et qui venait ici à la fin du mois  pour payer le personnel et régler ses affaires.  

L’après midi, j’ai revisité la ville qui était pleine de monde, malgré la chaleur, et la majorité  de ces nouveaux visiteurs étaient des immigrés de la ville et de ses  régions qui sont  nombreux en France et aussi dans les grandes villes marocaines : Casablanca, Rabat, Kénitra…  et qui venaient durant les vacances d’été pour rendre visite à leurs familles.

La ville est charmante par ses montagnes et ses oliviers mais au niveau du développement urbain, je la trouve toujours la même sans le moindre changement.

*******************************

000100

L’avant-dernière étape de ce voyage de 1500 km, et  j'ai commencé à sentir la fatigue.

000076

Sur la terrasse de l'hôtel El Mahata ( La station) à  Imi n’Tanoute.

 cooltext645190174

R 015_GF_1

La ville est charmante par ses montagnes et ses oliviers.

 C’est dans cet hôtel que je passais toujours mes nuits chaque fois je visitais cette ville.

imntanoute

 

Posté par smimou à 10:42:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Imi-n-Tanoute-Smimou

vWGg-WJLQVgWbPmnrcSousd5aXg

************************************

 

*************************************

DSC05851

 De Smimou à Imi-n-Tanoute en passant par Ichemraren, Ait Daoud et Imn Tlit sur une distance de 110 km. Ce parcours, je l'ai fait plusieurs fois en aller et retour,au moins une fois par an, durant mon séjour à Smimou dans la région d’Essaouira.

*****************************************

Pour la dernière étape de ce voyage qui m’a mené de Imn Tanoute à Smimou, j’ai décidé de me lever tôt et de rouler à fond pour arriver avant midi et me reposer l’après-midi car j’aurais eu l’intention de laisser mon vélo chez moi à Smimou et de prendre l’autocar la nuit de Essaouira vers la ville de Kénitra, là où habite ma famille pour passer avec elle le reste de mes vacances.

La route entre Imn Tanoute et Smimou, je la connais bien, car je l’ai faite plusieurs fois, et elle est divisée en deux parties distinctes.

La première partie traverse une région aride  et semi-désertique jusqu’à Ait Daoud sur une distance de 60 km et dans cette partie  il n’y a que du faux plat montant et de la montée avec un seul avantage c’est la circulation qui presque inexistante sur une distance de 50 km.

NB : Les 10 premiers kilomètres en sortant de Imn Tanoute sur la route nationale N8 qui mène à Agadir, sont très dangereux pour un cycliste à cause de la circulation très intense.

La deuxième partie de  Ait Daoud jusqu’à Smimou  sur une distance de 48 km, il n’y a que du faux plat descendant et de la descente avec un paysage verdoyant composé de chênes, de genévriers, d’arganiers  et de petits troupeaux de chèvres qui animent ce décor.

Le seul élément perturbateur  dans cette région et qui peut rendre les choses difficiles, c’est Sa Majesté  le Vent qui très fort ici et la plupart du temps il est du Nord-est.

Comme il était programmé, je me suis arrivé à Smimou vers midi, j’ai acheté du  pain, des œufs et un jus de fruit pour le déjeuner et je suis allé chez moi. 

Vers le soir, j’ai pris la route vers Essaouira, cette fois dans un taxi, et j’ai laissé ma BMW se reposer pour au moins deux semaines.    

DSC01216 (Copier)_GF

Après Imi-n-Tanoute, une longue montée de plus de 10 km.

DSC01207 (Copier)_GF

La route nationale N°8 qui relie Chichaoua à Agadir, est très dangereuse pour un cycliste.

DSC01235 (Copier)_GF

 Le village d'Ichemraren, qui ressemble aux anciens villages du Far West.

 DSC01244 (Copier)_GF

Un paysage lunaire entre Ait Daoud et Ichemraren.

DSC01253 (Copier)_GF

Le village d'Aît Daoud à 48 km de Smimou.

En traversant les derniers reliefs du Haut Atlas occidental où chênes vert, genévriers et arganiers composent un décor verdoyant qu’animent de petits troupeaux de chèvres.

72975489

Le village de Imn Tlit à 16 km du village de Smimou.

73162750

La vallée d'Oued  de Smimou, entre  d'Imn Tlit et le village de Smimou,  est toujours verte même s'il ne pleut pas.

000077

L’arrivée à Smimou épuisé mais, très heureux  après 1500 km de beauté, de joie et de souffrance.

Copie (2) de 75393259_p (Copier)

Tafilalt 2

La fin de ce voyage de 1500 km qui m’a mené de Kénitra à l’ouest jusqu’à Erfoud au sud-est du royaume.

*****************************************

Posté par smimou à 10:47:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,