samedi 2 janvier 2016

Les gorges de Dadès-El Kelaa des Mgouna

83274936_p

kalaat magonna

Des gorges de Dadès  à  El Kelaa des Mgouna en passant par la ville de Boumalne-du-Dadès sur une distance de 54 km.

*********************************************

*********************************************

Le matin vers 6h, j’ai quitté l’auberge et avant de prendre la route vers El Kelaa Des Mgouna, j’ai décidé de revisiter les gorges de Dades une deuxième fois. Elles étaient vides, et il y régnait un silence absolu  et un froid d’hiver, et c’était l’été. J’ai pris quelques photos et j’ai pris la route de retour vers Boumalne Dadès.

Cette route que j’avais faite la veille dans la montée du début jusqu’à la fin, ce matin-là j’allais la refaire dans la descente avec un dénivelé positif de plus de 350 m, et ce fut l’étape la plus facile de ce parcours de plus 1500 km de l’ouest au sud-est du Maroc. Je me suis bien amusé  sur cette route 100 % descendante en faisant un peu de (Ski) à vélo malgré l’état de la route qu’était lamentable avec des centaines de trous.

A  Boumalne Dadès, après une brève pause, j’ai tourné à droite et j’ai pris la route nationale N10 qui mène à El Kelaa Des Mgouna.

Sur ce passage qui sépare les deux villes, le long de l'assif Dadès et de la route nationale 10, se trouve la commune rurale de Souk Lakhmis Dadès, qui forme une agglomération ininterrompue avec El Kelaa et Boumalne, et c’est le plus long boulevard du Maroc avec une distance de 25 km.

A El Kelaa Des Mgouna, la capitale de la rose, j’ai pris une chambre dans un hôtel, très propre  et moins chère, 30 dh la nuit.  Mais, comme m’a dit le propriétaire, le prix de cette chambre pendant le festival des roses, la première semaine de chaque mois de mai, se négociait entre 100 et 200 dh la nuit. Mais comme c’était l’été et qu'il faisait très chaud, la ville était vide  et les touristes qui passaient par ici,  la fuyaient pour aller  aux gorges de Dadès et de Todra qui sont les deux destinations préférées des vacanciers, la majorité des immigrés Marocains originaires des régions d’Errachidia et d’Ouarzazate.

**********************************************

000042 (Copier)

Le matin, j'ai fait une dernière visite aux gorges avant de prendre la route vers El Kelaa des Mgouna. Vraiment, j'ai été très déçu en quittant ces lieux magiques des Mille et une nuits.

000061 (Copier)  000041 (Copier)

A 7 h  du matin, les gorges étaient presque vides, et il régnait un silence absolu et un froid glacial, et c'était le mois d'aoûte.

000040 (Copier)

Une route qui fait rêver.  La veille, je l'ai fait dans la montée et ce matin-là, j'allais la faire dans la descente et c'est superbe ! Vraiment, le plaisir de pédaler ce n’est pas dans la ligne droite.

000092 (Copier)

Ici, les gens font n'importe quoi pour attirer les touristes, Bravo ! Mais leur plus grand défaut, c'est l'exagération dans les prix.

"Un touriste n'aime pas qu'on l'exploite même s'il est très riche".

tinghir-les gorges de dades (22)

Des sculptures d'argile représentant les gens de la région.

000071 (Copier)

Ici, à Tamiat, les rochers érodés sont arrondis et surplombent l'oued. On les appelle les doigts de singe.

000074 (Copier)

 La beauté de la vallée des gorges de Dadès, c'est ces verges au bord de la rivière. Les paysages y sont très diversifiés et vous passez aisément d'un désert aride à une superbe oasis envahie de dattiers et d'oliviers.

vallee-du-roses1-agdez

El Kelaa Des Mgouna, la capitale de la rose, une petite ville à 1467 m d'altitude sur la rive gauche de Oued Mgoun.

Page-rose

Posté par smimou à 08:31:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,