mardi 24 juillet 2012

Ifrane de l'Anti Atlas-Goulimine

coollogo_com-276139613

coollogo_com-276139716


ifrane-goulimine

De la ville d'Ifrane dans l'Anti-Atlas à la ville de Goulimine aux portes du Sahara en passant par le  village de Bou-Izakarn sur une distance de 75 km.


J’ai quitté la ville d’Ifrane de l'Anti-Atlas de bonne heure après avoir pris mon petit-déjeuner cette fois dans la chambre de l’hôtel, car la veille j’ai acheté un yaourt et des biscuits pour ne pas être obligé d’attendre  l’ouverture des épiceries ou bien des cafés, car dans les petites villes comme Ifrane de l'Anti-Atlas il est impossible de trouver de quoi manger  à  une heure où la ville dort encore.

Le parcours de 75 kilomètres qui sépare la ville d’Ifrane de l'Anti-Atlas et la  ville de Goulimine, est divisé en deux parties très distinctes.   

La première partie est de 35 km d’Ifrane de l'Anti-Atlas à Bou-Izakarn. Dans  cette partie, le paysage  est un peu vert avec des arbres au  bord de la route et sur les collines. Pour la route, elle est vide de véhicules et très facile pour un cycliste; pas la moindre difficulté, que du plat et du faux plat descendant et  quelques virages à gauche et à droite jusqu’à la route nationale qui relie la ville de Tata et Bou-Izakarn. Sur ce dernier passage de 14 km sur la nationale N°12, la route est plate et avec du faux plat descendant à l’approche de la ville de Bou-Izakarn.   

La deuxième partie est de la ville de Bou-Izakarn à la ville de Goulimine sur la route nationale  N°1. Cette partie se trouve dans une région plate et désertique à part une végétation épineuse sur les deux côtes de la route, pour le reste ce n'est que  du sable, et pour la route, c’est une ligne droite de 40 km sans montée, ni descente et ni virage.

Le profil de ce parcours est très facile pour un cycliste mais, comme je dis toujours, si Sa Majesté  le Vent entre en jeu, toutes les données se bouleversent, et la route qui est plate devient une montée de première catégorie et c’est ça qui m’était arrivé ce jour-là sur cette route entre la ville d’Ifrane de l'Anti-Atlas et la  ville de Goulimine à cause d’un vent du Sud-ouest très fort et qui m’a beaucoup épuisé.

Dans la première partie le vent du Sud-ouest était moins fort à cause de la dizaine de virages et sur la nationale  N°12 vers Bou-Izakarn, il était fort mais, sur mon côté gauche, après Bou-Izakarn vers la ville de Goulmine dans  la deuxième partie de cette étape sur la nationale  N°1, il venait d’en face sur une route plate et rectiligne  et dans une  région désertique et c’est dans cette partie que j’ai beaucoup souffert, car la force du vent était au maximum et il n’y avait pas un seul obstacle  naturel pour la diminuer comme les arbres ou bien les collines.

Quelle étape ! Je suis arrivé à Goulimine très fatigué physiquement et moralement. Une étape qui était facile sur la carte si on la compare avec la première étape montagneuse entre Inzegane et Sidi Mzal dans l’Anti-Atlas, et qui  est devenue un calvaire  pour moi, car en plus du vent très fort qui m’a bloqué et il faut ajouter  les nuages de poussière qui m’ont fait mal aux yeux.

(Le vent est l’ennemie  N°1 pour un cycliste, s’il est contre lui bien sûr.)


 

09910045 (Copier)

Une pause au bord de la route à l'entrée du village de Bou-Izakarn avant d'entamer une ligne droite de 40 km vers la ville de Goulimine "Bab Sahara" la porte du Sahara.

09910046 (Copier)

Une deuxième pause pour me reposer et reprendre des forces à cause d'un vent du Sud-ouest qui m'a beaucoup épuisé.

T 025 (Copier) 

Bienvenue à Goulimine la porte du Sahara. C'est la deuxième fois que je rentrais dans cette ville à vélo. 

GULIMIM

Posté par smimou à 12:25:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,