lundi 20 février 2017

Smimou-Aourir

cooltext232604344859973

DSC07605

*************************************

*************************************

De la ville de Smimou sur la cote atlantique jusqu' à  la ville de Akka au sud du Maroc.

 

**********************************

L'Etape N1:  Le 4/04/2004

 cooltext232604957130162

DSC0583

De Smimou à Aourir sur une distance de 125 KM

***************************************

***************************************

000114 (Copier)

Au sommet du col de Toboggan

000113 (Copier)

 

 

000112 (Copier)

 

000135 (Copier)

 

000132 (Copier)

Résultat de recherche d'images pour "aourir"

Aourir est une ville du Maroc ainsi que le centre urbain de la commune rurale du même nom, dans la préfecture d'Agadir Ida-Outanane, au sein de la région de Souss-Massa, au Maroc.

On parle aussi, pour désigner la petite ville d'Aourir, de village des bananiers ou de Banana-Village, en raison de l'abondance des bananiers. Aourir est aussi connue pour ses restaurants à tagines et ses spots de surf, dont Pointe Banana-Beach, l'un des plus beaux spots de surf au nord d'Agadir.

Posté par smimou à 08:24:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


jeudi 23 février 2017

Aourir-Imouzzer des Ida Outanane

Etape N2  Le  5/04/2004

cooltext232679367371189

DSC05831oooo

De Aourir à   Imouzzer des Ida Outanane  55 KM

*********************************************************

*********************************************************

 Imouzzer des Ida-Outanane est une commune rurale de la préfecture d'Agadir Ida-Outanane, dans la région de Souss-Massa, au Maroc. Elle a pour chef-lieu un village du même nom.Elle est réputée pour ses cascades, spectaculaires les années humides, ses amandes et son miel légèrement poivré.

000130 (Copier)

000125 (Copier)

000126 (Copier)

000127 (Copier)

000128 (Copier)

000129 (Copier)

000131 (Copier)

000124 (Copier)  000118 (Copier)

000117 (Copier)  000119 (Copier)

La région d’Immouzer des Ida Outanane, est l’une des plus agréables excursions des environs d’Agadir qui mène au cœur du pays des Ida Outanane, confédération de tribus berbères, qui ne s’est rallié au makhzen, le pouvoir central, qu’en 1927.

Située aux contreforts de l’extrême ouest du Haut Atlas, qui plonge dans l’Atlantique aux environs du Cap Rhir, le relief se distingue par de hauts plateaux calcaires entaillés de gorges à la végétation variée qui lui valent le charmant surnom de « vallée du paradis ».

Village d’Immouzer

Perché à 1250 m d’altitude, les maisons blanches du village d’Immouzer dominent une large dépression occupée par une belle palmeraie. L’apiculture est l’une des activités principales des habitants du village, dont le miel aux parfums de fleurs, de thym, de lavande ou de cactus est réputé dans l’ensemble du Maroc. La production annuelle est estimée à environ 120 tonnes.

Aux bords des routes, et dans de nombreuses échoppes, le miel est vendu en pot de 150 g à 1 kg ; le miel de thym, considéré comme le meilleur, est le plus cher.

Le souk hebdomadaire d’Immouzer se tient tous les jeudis.

Gorges de l’asif n’Tarhat

Une fois avoir passé l’asif Tamrhakht, les hautes parois des gorges surplombent subitement la route qui continue le long de la rivière courant parmi les roches et les bouquets de palmiers.

Quittant les gorges, celle-ci grimpe pour les dominer et, enfin, atteindre un plateau fertile où les palmeraies se succèdent. Accrochés aux parois rocheuses, quelques villages, aux maisons de pierres, à toits plats, s’y succèdent.

Cascades

Depuis Imouzzer, une route goudronnée descend en lacet sur 4 km avant de rejoindre la palmeraie et ses cascades en activité uniquement de janvier à mars.

Au niveau du guet, un chemin ombragé par les palmiers, oliviers et amandiers, serpente à travers les champs irrigués jusqu’aux cascades jaillissant sur plusieurs niveaux en s’écoulant le long des parois abruptes de la roche.

La plus grande d’entre elles, lisse, est blanchie par un dépôt de roche calcaire, lui donnant son surnom de « voile de la marié ». Les vasques naturelles, alimentées par les cascades, s’improvisent en autant de piscines aux eaux claires et… bien fraîches. Parking gardé, donc payant, à l’entrée du site.

A la recherche de fossiles

Il est assez aisé de découvrir lors de randonnées des fossiles marins datant du crétacé, car il y a 70 millions d’années, la mer recouvrait alors la région. Au fil des temps, les couches géologiques se sont redressées formant une chaîne montagneuse en emportant les dépôts de sédiments marins.

cet article de ce site: http://www.sud-maroc.com

Posté par smimou à 09:33:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Imouzzer des Ida Outanane-Taroudant

Etape N3  Le  6/04/2004

cooltext232940100702335

fffffffff

De Imouzzer des Ida Outanane à Taroudant sur une distance de 103 km.

**************************************************

**************************************************

 

000116 (Copier)

000121 (Copier)

000122 (Copier)

000123 (Copier)

Résultat de recherche d'images pour "Taroudant"

 

Taroudant, la petite Marrakech de l’Atlas

Au cœur de la plaine du Souss, plus de 7 km de remparts ceinturent la médina de Taroudant, première capitale des sultans Saadiens au XVIe Siècle.

La ville est réputée pour son artisanat du cuir, du fer forgé et de ses bijoux berbères en argent, tandis que les tanneurs s’activent tous les jours autour des cuves à l’extérieur des remparts vers Bab Targhount.

Avec en toile de fond les cimes du Haut Atlas, Taroudant cité médiévale au cœur d’une vallée fertile, constitue une très bonne base pour découvrir les sentiers montagneux de l’arrière-pays, les palmeraies, dont celle de Tioute à 30 km. La plaine s’ouvre sur l’océan en direction de l’ouest à environ 80 km.

Le tour des remparts de Taroudant

Les remparts actuels de Taroudant, érigés de bastions successifs et percés par 5 portes, dont la principale est Bab el Kasbah, dateraient du début du 18e siècle, les anciens murs ayant été détruits. Par la suite, les remparts on été sans cesse restaurés jusqu’au début du XXe siècle par les maîtres successifs de Taroudant.

Au fil des heures, la teinte des 7 km de remparts qui entourent Taroudant varie d’un marron doré au pourpre chaud. Ils se parcourent aisément à pied, à vélo ou en calèche. En plusieurs endroits des jardins arborés contribuent à les mettre en valeur.

La médina

Les remparts encerclent une médina de 3 km² ; 5 portes, dont certaines ne sont accessibles qu’aux piétons et vélos, ouvrent l’accès au cœur de la cité…

Les terrasses de la place al-Alaouyine proposent dès le petit matin de savoureux petits-déjeuners et à l’heure du midi une cuisine marocaine assez classique, des grillades ou des sandwichs à déguster sur le pouce.

http://www.sud-maroc.com/

Posté par smimou à 09:12:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 24 février 2017

Taroudant-Ighrem

Etape N4  Le 7/04/2004

 

cooltext232940308239152

 

DSC05835

De la ville de Taroudant à la ville de Ighrem

*********************************************************************

*********************************************************************

 

000120 (Copier)

000138 (Copier)

000139 (Copier)

000140 (Copier)

000141 (Copier)

Résultat de recherche d'images pour "Ighrem"

Posté par smimou à 09:16:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Ighrem-Tata

Etape N4  Le 8/04/2004

cooltext232942446913699

DSC05836gg

********************************************************************

********************************************************************

mm (1) (Copier)

mm (2) (Copier)

mm (6) (Copier)

mm (7) (Copier)

mm (4) (Copier)

mm (3) (Copier)

mm (5) (Copier)

Tata ou bien la ville rose est une oasis verdoyante au Grand Sud Maroc dans la région Sous-Massa, et l'une de destinations touristique populaires du royaume, charmante palmeraie entre oueds provenant de l’Anti-Atlas et les dunes du désert. Ce village est reconnu par ses très belles Ksour, sa patrimoine archéologique et sa richesse artisanale en poterie et bijouterie. Tata est abritée par des Berbère reconnaissable par leurs costumes traditionnels: des jupes bleues et une voile noir; vous pouvez aussi distinguer les Bédouines avec leurs habillements très coloré. 

Les origines des habitants de la province de TATA sont complexes et diversifiées. La province a été habitée par les tribus amazighs et des arabes sédentaires ou nomades. TATA renferme un patrimoine archéologique très riche témoignant d’une civilisation prodigieuse qui a rayonné pendant des millénaires. Le sultan Mansour ed-Dehebi, dès le XVIème siècle s’en servit de place forte contre l’expansion de la maison du Tazeroualt et la menace que celle-ci faisait peser sur le pouvoir central et d’autre part comme une des bases qui furent nécessaires au nord du Sahara pour sa conquête du Soudan.

http://www.darinfiane.com

Posté par smimou à 11:14:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 1 mars 2017

Tata-Akka

Etape N4  Le 9/04/2004

cooltext234056243103680

DSC07602

*********************************************************************

*********************************************************************

000033 (Copier)

000034 (Copier)

000035 (Copier)

000024 (Copier)

000025 (Copier)

Posté par smimou à 08:48:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,